Publications – Start-up et Défense

Publications – Start-up et Défense

 

Le Comité Armée du Futur de l’ANAJ-IHEDN, qui se donne pour mission de sonder les enjeux de la défense de demain dans une logique de prospective et d’anticipation, vous propose de vous pencher sur la place de la start-up dans l’écosystème de la défense français, à l’heure où l’innovation constitue un sujet majeur pour le ministère des Armées :

 

Start-Up de défense – ou de l’incongruité de chasser la licorne au canon de 120

Par Waël SALEM-JARNO*

 

Lire l’article

 

Après avoir dressé le constat d’un monde de la défense hostile, dans son essence même, aux jeunes pousses, l’auteur détaille les efforts entrepris par les acteurs de la défense, tant industriels qu’institutionnels, qui tentent de pallier leurs contraintes spécifiques pour séduire ces jeunes entreprises innovantes. En effet, dans la course à l’avantage technologique à laquelle se livrent les puissances, le modèle de la start-up peut en effet se muer en un outil précieux.

 

Fort de ce constat, le Comité Armée du Futur de l’ANAJ-IHEDN émet quatre propositions pour stimuler les start-up de défense :

 

Réconcilions souveraineté et start-up !

Par le Comité Armée du Futur de l’ANAJ-IHEDN

 

Lire les propositions

 

*Waël Salem-Jarno est membre du Comité Armée du Futur de l’ANAJ-IHEDN. Diplômé du Master 2 Défense et dynamiques industrielles de l’Institut Supérieur de l’Armement et de la Défense.

En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations

Les cookies sont autorisés sur ce site afin d'améliorer la navigation. Si vous souhaitez continuer veuillez cliquer sur "Accepter" ci-dessous.

Fermer