Événements

Spatial français, comment innover pour rester dans la course ?

Groupe "Aéronautique et Espace"

Partager sur :

« Dans le secteur spatial, les sociétés américaines SpaceX et Planet Lab ont bousculé tout un secteur qui semblait jusqu’alors inaccessible et largement protégé. Des start-up soutenues par des investissements privés forgent de nouvelles propositions avec des solutions techniques parfois moins performantes que celles qu’aurait pu imaginer la NASA, mais en offrant des services répondant à une bien plus large gamme de besoins. La France, “mère patrie” des technologies spatiales en Europe, reste aujourd’hui à l’écart de ce mouvement : un seul des 568 nanosats (satellites de moins de 20 kg) lancés à fin 2016 était français. Comment imaginer une nouvelle politique publique qui, s’appuyant sur les forces existantes, permettrait de faire évoluer l’activité spatiale en France et en Europe vers un modèle moins vertical ?

Pour répondre à cette question posée par Eric Jolivet et Grégory Pradels, le comité Aéronautique & Espace vous propose de rencontrer Grégory Pradels, space business developer à Aerospace Valley et docteur en physique au centre de recherche aérospatiale (ONERA). 

Cette conférence aura lieu à l'Ecole militaire, le jeudi 15 novembre de 19h30 à 21h. 

Inscription obligatoire (avant le 11 novembre) via ce lien. 

Jeudi 15 novembre 2018 19h30 - 21h00
Ecole militaire
Intervenants
Grégory Pradels

Après plus de 10 ans comme responsable de développement au sein de différents projets spatiaux, Grégory Pradels a concentré son intérêt sur le phénomène NewSpace et a développé des compétences spécifiques sur la gestion de l'innovation et l'analyse économique dans le secteur spatial. Grégory a effectué d'abord un doctorat de physique au centre français de recherche aérospatiale (ONERA) où pendant trois ans il a analysé de nouvelles méthodes d’étalonnage en orbite pour la mission MICROSCOPE. Ce travail a été primé au niveau international par l'IAF. Ensuite, il a intégré l'Agence Spatiale Française (CNES) pour travailler sur divers projets scientifiques au développement de segments sol et à l'industrialisation d’équipements satellites. Durant ces années, Grégory a développé une très bonne connaissance de l'ingénierie spatiale et a collaboré avec l’ensemble des acteurs français et européens de cette filière. Il a rédigé durant cette période de nombreux articles et réalisé plusieurs interventions dans des congrès internationaux. Après un master axé sur le management de l’innovation, Grégory a rejoint Aerospace Valley pour stimuler le développement des petits satellites. Ce nouveau poste est une occasion de relever de nouveaux challenges conformément au mouvement actuel du NewSpace.

Localisation

Ecole militaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.