En visite au Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille, les ANAJiens vous racontent !

En visite au Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille, les ANAJiens vous racontent !

Le 24 janvier dernier, les Délégations régionales de l’ANAJ-IHEDN Marseille-Provence et Var-Corse ont organisé une visite du Bataillon de Marins-Pompiers à Marseille (BMPM).

Accueillis par deux officiers du Centre d’Entraînement aux Techniques d’Incendie et de Survie (CETIS), dont le commandant du centre d’entraînement, les ANAJiens présents ont pu bénéficier d’une présentation de l’unité et de ses spécificités, notamment sa gestion tri-partite (ministère des Armées, ministère de l’Intérieur et ville de Marseille).

Plus grosse unité de la Marine nationale, le BMPM regroupe 2 400 militaires et civils pour porter secours à la 2e plus grande ville française qu’est Marseille (238km2 intra-muros + 136km2 hors Marseille).

Depuis la loi de modernisation de la Sécurité civile du 13 août 2004, la position du BMPM a été ré-affirmée et celui-ci dispose à présent des prérogatives d’un Service départemental d’incendie et de secours (SDIS). Les marins-pompiers assurent ainsi la sécurité des personnes, des biens et de l’environnement dans la ville de Marseille, la sécurité du Grand Port maritime de Marseille et l’Aéroport de Marseille-Provence.

Unité militaire placée pour emploi sous l’autorité du maire de Marseille, le BMPM répond aux standards de formation de la Sécurité Civile et peut être sollicité pour des interventions extérieures en renfort sur des catastrophes majeures par la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion de crises (DGSCGC).

A l’issue d’un repas partagé avec les marins-pompiers du centre d’incendie et de secours de Saint-Antoine, les ANAJiens ont pu assister à plusieurs présentations dynamiques : démonstrations avec un chien de sauvetage, employé notamment lors des catastrophes naturelles pour rechercher les victimes, mise en oeuvre d’un SAS de décontamination en cas de menace nucléaire, radiologique, bactériologique, chimique et explosive (NRBC-E). Nos ANAJiens ont également eu l’occasion de visiter le laboratoire mobile servant à analyser les produits toxiques avec une présentation du matériel et de l’organisation en cas de menace.

En fin de journée, les membres de la Délégation de l’ANAJ-IHEDN ont visité le Centre opérationnel des services de secours et d’incendie de Marseille (COSSIM) qui a traité 353 361 appels en 2016, nécessitant 122 644 interventions (136 interventions pour 1000 habitants = le double de la moyenne en France).

Le mot de conclusion de cette journée a été prononcé par l’Amiral Garié, commandant le Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille qui a rappelé les spécificités maritimes ce cette unité fer de lance de la Capacité d’Intervention à bord des Navires (CAPINAV). La réponse opérationnelle de la CAPINAV est confiée au BMPM depuis le décret du 02 novembre 2016.

En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations

Les cookies sont autorisés sur ce site afin d'améliorer la navigation. Si vous souhaitez continuer veuillez cliquer sur "Accepter" ci-dessous.

Fermer