Portrait de la jeunesse engagée #6 – Pierre DESPRET, Délégué régional de l’ANAJ-IHEDN en Picardie

Featured

Portrait de la jeunesse engagée #6 – Pierre DESPRET, Délégué régional de l’ANAJ-IHEDN en Picardie

L’ANAJ-IHEDN est animée par une multitude de bénévoles qui ont à coeur de faire rayonner l’Esprit de Défense et de contribuer à la cohésion nationale. Notre association s’appuie sur un réseau de membres aux profils diversifiés et qui s’investissent au quotidien, chacun à leur manière. C’est cet engagement que nous souhaitons valoriser grâce à nos « Portraits de la Jeunesse engagée » !

Sixième portrait d’ANAJien, Pierre DESPRET, actuellement Délégué régional de l’ANAJ-IHEDN en Picardie ! Bonne découverte !

Pierre, parle-nous de toi…

Bonjour Pierre, qui es-tu ?

Bonjour à tous, je suis Pierre, 30 ans, marié, un enfant, docteur-ingénieur en science, cadre dans le privé, engagé associativement depuis mes 10 ans dans un club d’astronomie et depuis mes 18 ans dans la réserve opérationnelle.

Depuis quand es-tu membre de l’ANAJ-IHEDN et pourquoi as-tu décidé de rejoindre cette association ?

J’ai rejoint l’ANAJ-IHEDN en 2014. Alors qu’en 2013 je préparais un projet d’intégration citoyenne des nouveaux étudiants de la ville de Compiègne (Tous Unis pour la Cité, prix Armées-Jeunesse 2016), un auditeur régional s’est présenté à une réunion préparatoire et m’a présenté le triptyque pédagogique de l’IHEDN, à savoir, conférences, visites de sites et travaux en comité, dont j’ignorais tout à ce moment. Je me suis rapproché du Comité Aéronautique & Espace de l’ANAJ et lorsque j’ai vu qu’un Cycle Jeunes de l’IHEDN se tenait à Toulouse (81e), j’ai sauté le pas !

Concrètement, comment t’y investis-tu ?

Mes actions se sont ensuite portées vers l’Association régionale de Picardie AR24-IHEDN (plus adaptée à mon agenda). En étant assidu aux travaux de comité, j’ai été nommé rapporteur des propositions du « comité Oise » en 2016-2017, puis j’ai intégré le Comité Directeur de l’AR24 et je suis aujourd’hui Délégué régional de l’ANAJ pour la Picardie.

Et qu’est ce que l’ANAJ t’apporte ?

L’engagement, quel qu’il soit, est toujours très coûteux en temps, en énergie, en vie de famille et en argent. Aussi, il faut être conscient de ce que l’on « sacrifie » et pourquoi. Cela m’a appris à dire « non » lorsque l’on me proposait de m’investir dans un projet avec lequel je n’étais pas en phase. Je continue d’apprendre à gérer plusieurs activités de front en réfléchissant longtemps pour que l’action soit brève et efficace. Enfin, je prends plaisir à me sentir utile à tous et à créer.

Rêvons ensemble…

Demain, tu disposes de moyens (financiers et humains) illimités… qu’en fais-tu ?

D’un point de vue financier, je ferai en sorte que l’engagement associatif, politique et militaire soit neutre pour le portefeuille du citoyen investi. Également, je développerai la disponibilité des employés du secteur privé. Le monde de l’entreprise bénéficie grandement des qualités développées par ses employés dans le monde associatif, plus d’interactions et d’échanges devraient être possibles. Enfin, je faciliterai l’accès aux livres, en permettant la commande rapide d’ouvrages dans les médiathèques.

D’un point de vue humain, je lancerai dans chaque lycée et université, une journée de rencontre où étudiants et habitants co-produiraient un cadre de vie meilleur (création de zones de pique-nique, réfection de peintures, nettoyage de grilles, création de supports de communication associatifs, réhabilitation de monuments historiques, mémoriels ou symboliques, …).  Enfin, créer, dans les universités, des groupes de travail sur les grandes thématiques stratégiques nationales, permettrait aux jeunes d’appréhender la complexité de notre monde et de proposer des idées ou des analyses.

Si tu devais faire passer un message à la jeunesse, quel serait-il ?

La jeunesse est un moment de la vie unique où temps et énergie nous sont offerts, où nous n’avons pas d’autre responsabilité que de prendre soin de nous-mêmes. Dès lors, profitons-en pour nous engager pour le bien de tous, que ce soit associativement, politiquement ou militairement.

Quelles actions souhaiterais-tu voir menées pour favoriser l’engagement de la jeunesse en France ?

  • La co-création entre jeunes et moins jeunes (faire que l’étudiant devienne habitant ; faire que le jeune soit acteur de la beauté de son cadre de vie) ;
  • Faire en sorte de faciliter les semestres de césure associative ou militaire durant le parcours scolaire ;
  • Montrer plus d’exemples d’engagements et valoriser les actions menées !
  • Faire participer les lycées et universités aux journées des associations des villes ;
  • Montrer aux jeunes qu’il est important de prendre ses responsabilités, ceci par le témoignage de personnes qui expliqueraient les décisions qu’elles ont dû prendre dans certaines situations et le courage qu’il leur a fallu (chef d’établissement scolaire, directeur d’entreprise, citoyen engagé).

Pour les curieux et les rêveurs…

Raconte nous ton meilleur (ou pire !) souvenir à l’ANAJ-IHEDN ?

Mon meilleur souvenir… À l’occasion de mon séminaire Jeunes ! Celui, lorsqu’à la nuit tombée, nous avons élaboré, avec mon groupe de travail de 15 personnes, notre note de position. Entre enthousiasme, amitié forgée dans l’effort, discussions enflammées, recherches bibliographiques, rédaction maintes fois corrigées, idées qui fusent, contradictions, concentration et fatigue, nous avons abouti à la création : jubilation !

Portrait chinois : si la jeunesse était… 

> Un animal : le Lynx (agilité, réactivité, vue perçante, sommeil et mouvement) ;
> Un moyen de transport : une trottinette (modularité, efficacité, vitesse, sport) ;
> Une planète : l’astronome que je suis proposerait plutôt une nébuleuse (berceau d’étoiles) comme M42 Nébuleuse d’Orion ou M45 l’amas des Pléiades !
> Une émotion : l’enthousiasme, la capacité de la jeunesse à se lancer à corps perdu !
> Un verbe : s’indigner et agir, pour appuyer là où ça fait mal tout en proposant des solutions.
> Un personnage historique : le soldat inconnu et sa petite amie (sacrifice ultime de la jeunesse pour notre monde).
> Une époque : le millénaire que nous co-construisons (et dont nous sommes totalement responsables !).

Un dernier mot pour la route ?

Nul ne vous reprochera d’avoir fait de votre mieux, alors prenez vos responsabilités et agissez !

Hélène ROLET
Responsable Communication de l’ANAJ-IHEDN
communication@anaj-ihedn.org

______

Pour rejoindre la Délégation régionale de l’ANAJ en Picardie : picardie@anaj-ihedn.org

______

Vous êtes journaliste et souhaitez couvrir nos événements ?
C’est ici : presse@anaj-ihedn.org
______

Vous êtes une entreprise, une association, un institut ou une administration et souhaitez nous aider à faire de nos initiatives un succès en vous associant à nos événements ?
C’est ici : partenariats@anaj-ihedn.org

______

Vous souhaitez vous investir au sein de l’association et nous aider à mettre en oeuvre les différents projets que nous portons ? Vous avez une question relative à l’ANAJ-IHEDN ?
C’est ici : communication@anaj-ihedn.org

 

En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations

Les cookies sont autorisés sur ce site afin d'améliorer la navigation. Si vous souhaitez continuer veuillez cliquer sur "Accepter" ci-dessous.

Fermer