14 janvier 2016 | Comité Energies

Conférence « La sécurité des infrastructures énergétiques : Talon d’Achille de la France ? »

Le Comité Energies de l’ANAJ-IHEDN a le plaisir de vous inviter à sa prochaine conférence sur le thème

La sécurité des infrastructures énergétiques : Talon d’Achille de la France ?

Pierre NOVARO
Président de Salix SAS
Ancien chef du Département Gouvernance de la Sûreté du Groupe TOTAL

Christophe QUINTIN
Haut fonctionnaire de défense et de sécurité adjoint
Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie

Yannick ROUSSELET
Responsable de la campagne nucléaire pour Greenpeace France
Membre du Haut Comité pour la Transparence et l’Information sur la Sûreté Nucléaire (HCTISN)

Mardi 26 janvier
19h30 à 21h30

Amphithéâtre Des Vallières
Ecole militaire
_____

Suite aux attentats de janvier dernier et de novembre, de nombreuses questions se posent sur la sécurisation de nos sites industriels en France, notamment énergétiques.  Au delà de cette menace terroriste, il existe d’autres types de risques : écologiques, médiatiques, industriels, etc.  Quelles sont les mesures prises pour les éviter, les anticiper et pouvoir les gérer quand ils se présentent ?

Les points de vue complémentaires de nos trois intervenants nous permettront d’appréhender le sujet dans sa globalité. Christophe Quintin nous parlera des politiques de sûreté/sécurité relatives au secteur énergétique. Pierre Novaro nous présentera l’impact de telles politiques pour un groupe comme Total et leur application au quotidien. Yannick Rousselet partagera enfin avec nous son point de vue sur l’impact médiatique des actions menées par Greenpeace envers les sites énergétiques ainsi que l’impact et les actions de l’association sur les systèmes et mesures de sécurité/sûreté des sites et activités dans le secteur de l’énergie.

INSCRIPTIONS CLOSES

Pierre NOVARO est président de SALIX, société de conseil en organisation de la sûreté. Il est également président du Groupe d’Experts de l’Agence Française de Normalisation (AFNOR), chargé des normes en matière d’opérations de sécurité privée. Il participe à ce titre aux travaux de l’ISO sur ces thèmes et est éditeur de la norme NF ISO 18788. Il a commencé sa carrière comme commissaire de police à la DST. Il officie ensuite comme conseiller pour la Défense auprès du Directeur Général de la Police Nationale. Jusqu’en 2015, il a été le chef du Département Gouvernance de la Sûreté du Groupe TOTAL où il a conçu et déployé le Système de Management de la Sûreté du Groupe. Il y a en outre assuré une expertise en matière de lutte contre la fraude.

M. Christophe Quintin est Ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts. Il est actuellement chef du service de défense, de sécurité et d’intelligence économique, Haut fonctionnaire de défense et de sécurité adjoint, au sein du Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie et du Ministère du Logement, de l’Egalité des Territoires et de la Ruralité, après avoir été adjoint au chef de service pendant six mois. Il fut précédemment directeur régional de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) pour la région Basse-Normandie, poste créé début janvier 2010.

M. Yannick Rousselet est chargé de campagne nucléaire pour Greenpeace France depuis 2002. Il est membre du Haut Comité pour la Transparence et l’Information sur la Sûreté Nucléaire (HCTISN) et siège à son bureau. Natif de Cherbourg où il y réside toujours, Yannick Rousselet siège aux Commissions Locales d’Information (CLI) de l’usine Areva de La Hague, de la centrale EDF de Flamanville et du Centre de Stockage de la Manche. Yannick Rousselet milite aux côtés de Greenpeace depuis 1978. Avant de devenir salarié de l’organisation écologiste, il a travaillé comme chaudronnier puis dessinateur industriel aux chantiers navals de Cherbourg.

Ingrid LAMRI
Responsable du Comité Énergies de l’ANAJ-IHEDN
Séminaire Grandes Écoles 2013
energies@anaj-ihedn.org

Tags: , , , , , , , , ,


Auteur

Comité Energies

Le temps où les idées remplaçaient les ressources est bien révolu. Au XXIème siècle plus que jamais, un Etat maîtrise ses ressources énergétiques, ou n’est plus souverain. La France, tiraillée entre sa volonté de conserver son caractère westphalien, sa difficulté à protéger l’ensemble des ressources sur ses territoires terrestres et maritimes, et son rôle prépondérant pour une Europe de l'énergie, se situe à une époque charnière de sa stratégie de puissance. Des énergies renouvelables aux réseaux électriques intelligents, les sujets abordés ont de lourds impacts économiques, géopolitiques et sociétaux. Ces bouleversements se font chaque jour plus présents et les réponses que nous y apporterons façonneront le monde de demain.



Retour en haut de page ↑
  • Application mobile

    Google Playappstore

  • Agenda