Conférence – La Garde nationale, start-up ou big 4 de la Défense ?

Conférence – La Garde nationale, start-up ou big 4 de la Défense ?

Le Comité directeur de l’ANAJ-IHEDN a le plaisir de vous inviter à la conférence :

La Garde nationale,
start-up ou big 4 de la Défense ?

Général Gaëtan Poncelin de Raucourt
Secrétaire général de la Garde nationale

Témoignages de réservistes

Jeudi 16 novembre 2017
19h30 à 21h00
 

Amphithéâtre Des Vallières
École militaire

_______

Attention :
Les inscriptions à nos conférences ne sont pas indicatives.
Elles permettent aux organisateurs et aux services de l’Ecole militaire d’adapter leur dispositif en conséquence.
3 inscriptions sans présence effective bloqueront désormais la participation aux prochaines conférences.

Il y a un peu plus d’un mois, à la gare Saint-Charles de Marseille, un militaire de l’opération sentinelle, appuyé par ses collègues, ouvrait le feu et abattait un terroriste.

Ce militaire, réserviste au 1er REG de Laudun, doit être regardé comme un symbole. Au-delà du courage et du professionnalisme dont il a su faire preuve, il représente par son seul statut, toute une génération qui a décidé de s’engager. Prêts à donner la mort et prêts à la recevoir, ces réservistes des armées, de la gendarmerie et de la police nationale brillent par leur engagement sans faille au bénéfice de la nation.

Cette double-vie, ils l’ont décidé, ce temps consacré aux autres, ils l’ont décidée et ils l’ont parfois négocié avec leur employeur, leur directeur mais aussi et probablement surtout, avec leur famille.

Quel est l’écho de ce sacrifice ? La volonté politique de constituer une garde nationale est-elle à la hauteur de cet engagement personnel ? Les mesures d’incitation et de fidélisation ont-elles suscité un intérêt structurel pour le service de son pays ? Où n’est-ce qu’un simple effet conjoncturel ?

À propos de l’intervenant :

Diplômé de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr de la promotion Grande Armée (1983) et de l’école d’application du Génie (1984), Gaëtan Poncelin de Raucourt est général de division. À l’été 2015, il est chargé de mission auprès du chef d’état-major de l’armée de terre pour prendre la direction de l’échelon de préfiguration du commandement Terre pour le territoire national. Dans ce cadre, il contribue aux réflexions sur l’engagement des armées sur le territoire national ainsi qu’aux travaux sur la rénovation et la dynamisation des réserves de l’armée de terre. Le 21 mars 2016 il est mandaté par le ministre de la Défense pour proposer et mettre en œuvre, en liaison avec les armées, directions et services du ministère, les leviers permettant d’atteindre l’objectif de 40 000 réservistes opérationnels inscrit dans la loi de programmation militaire. À ce titre, il est nommé le 10 mai 2016 directeur de projet « Réserves 2019 » du ministère de la Défense. Le 1er juin 2016, il est nommé commandant Terre pour le territoire national, puis secrétaire général du Conseil supérieur de la réserve militaire le 1er août 2016. Il est finalement nommé secrétaire général de la garde nationale le 20 octobre 2016 et délégué interarmées aux réserves.

> Date limite d’inscription le lundi 13 novembre.

Ingrid LAMRI, Présidente de l’ANAJ-IHEDN
Dorian PETEY, responsable des opérations de l’ANAJ-IHEDN

En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations

Les cookies sont autorisés sur ce site afin d'améliorer la navigation. Si vous souhaitez continuer veuillez cliquer sur "Accepter" ci-dessous.

Fermer