Atelier – Business is Business : le droit des affaires, instrument d’influence en Afrique francophone

Atelier – Business is Business : le droit des affaires, instrument d’influence en Afrique francophone

Le Comité Afrique de l’ANAJ-IHEDN a le plaisir de vous inviter à l’atelier :

Business is Business :
le droit des affaires, instrument d’influence en Afrique francophone

Stéphane MORTIER
Observateur au Conseil des ministres de l’OHADA et expert en intelligence économique

Mardi 5 décembre 2017
19h30 à 21h00 

Salle Athéna
École Militaire  

_______

Les ateliers de l’ANAJ-IHEDN se déroulent sous la règle de Chatham House.
Les informations échangées à cette occasion sont confidentielles et n’ont pas vocation à être diffusées,
sauf accord explicite de l’intervenant et des organisateurs.

 

Au cœur de la société, le droit est un instrument majeur d’influence. Plus précisément, le droit des affaires constitue un vecteur essentiel de développement économique pour les pays africains.

Or, créée en 1993 dans un contexte de crise économique sur le continent, l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) réunit à ce jour 17 pays africains pour la plupart francophones et vise à lutter contre l’insécurité juridique et ainsi favoriser les investissements en Afrique.

Observateur au Conseil des ministres de l’OHADA, Stéphane MORTIER nous présentera les enjeux juridiques et économiques pour l’avenir du continent, qui sont au centre de l’action de cette organisation intergouvernementale. Spécialiste de la RDC, il évoquera également plus en détail le cas de ce pays, membre de l’OHADA depuis 2012.

 

À propos de l’intervenant :

Stéphane Mortier est actuellement adjoint à la Section Sécurité Économique et Protection des Entreprises à la Direction Générale de la Gendarmerie Nationale française. Diplômé en sciences politiques, en sociologie et en relations internationales de l’Université libre de Bruxelles (ULB), en management stratégique et intelligence économique de l’École de Guerre Économique, Stéphane MORTIER termine un doctorat en gestion à Paris I Panthéon-Sorbonne. Il collabore également avec l’Association pour l’Unification du Droit en Afrique pour la diffusion du droit OHADA en Afrique, plus particulièrement en République Démocratique du Congo (notamment autour un projet d’Executive Master en droit international des affaires et OHADA à l’Université de Lubumbashi). Il participe au Conseil des Ministres OHADA en tant qu’observateur en 2017. Il est également chargé de cours en intelligence économique à l’Institut de Criminologie de l’Université de Lubumbashi. Il a récemment publié Au coeur de l’unité africaine, le droit OHADA Harmonisation du droit des affaires et intelligence économique aux éditions UPPR.

 

Conditions de participation :

Nombre de places limité (20) / Places disponibles réservées aux membres de l’ANAJ-IHEDN à jour de cotisation. Pour mettre à jour sa cotisation ou devenir membre : RENDEZ-VOUS ICI !
Fournir impérativement à votre inscription Nom-Nom de jeune fille, prénom, date et lieu de naissance ;
– Votre participation ne sera définitive qu’à réception d’un courriel de confirmation. Une liste d’attente sera également mise en place.

 

Clara MÉNY
Responsable du Comité Afrique de l’ANAJ-IHEDN
80e séminaire IHEDN-Jeunes – Limoges 2013
afrique@anaj-ihedn.org

En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations

Les cookies sont autorisés sur ce site afin d'améliorer la navigation. Si vous souhaitez continuer veuillez cliquer sur "Accepter" ci-dessous.

Fermer